ILLATS
et les
Illadais

Philippe NEIGE
Forgeron d'Art 
Site de la
commune d'ILLATS

  Accueil        Agenda        Mairie        Rens. Admin.        Associations        Activité Economique        Patrimoine                        


Philippe Neige dans sa forge
Philippe Neige dans sa forge

Attirés par la douceur de vivre de notre Sud-Ouest, la proximité de la mer, de la montagne et le calme de notre campagne, Philippe Neige et sa famille se sont installés à Illats dans une maison ancienne qu’ils ont patiemment rénovée, en bordure de forêt. Ils y retrouvent un peu le calme de leur Auvergne natale après avoir vécu dans le tourbillon parisien.

Après des études d’informatique et une expérience d’ingénieur métallurgiste dans l’aéronautique, Philippe Neige en est venu à se confronter à l’art de Vulcain, apprenant à maîtriser le Feu et le Fer chez un maître forgeron.

Profitant de ses expériences en métallurgie, il apporte au travail de la forge une connaissance de la matière et de sa trempe qui lui permet d’atteindre la plus haute qualité d’acier : le Damas.

Historiquement, cet acier à forte et inégale concentration en carbone, portant aussi le nom de Wootz, était fabriqué en Inde à partir d’un minerai de fer contenant d’autres minerais qui lui donnaient ces caractéristiques. Un travail de forge ancestral permettait d’incorporer le carbone dans l’acier en phase solide, à des températures de 1300 à 1400°. Les lingots de cet acier étaient transformés en épées à Damas et au Moyen Orient, épées dont la renommée nous est connue depuis les Croisades,

Lames en acier Damas
Lames en acier Damas
La matière première du Damas
La matière première du Damas

La fabrication du Wootz n’a pas survécu à la fin des filons de minerai vers 1750. Aujourd’hui, des lames d’acier présentant les mêmes caractéristiques visuelles sont réalisées par corroyage de lames de différentes nuances d’acier soudées et forgées pour former des motifs plus ou moins complexes.

L’habileté du forgeron lui permet d’obtenir les motifs qu’il désire, contrairement au Wootz dont l’apparence dépendait de la qualité du lingot d’origine.

La production de Philippe Neige démontre sa maîtrise de toutes les techniques qu’il utilise, depuis le choix des aciers constituant la matière première, leur soudage à la forge à 1350° avec une marge d’erreur de seulement 20° (sans thermomètre), leur mise en forme sur l’enclume et surtout leur très lent refroidissement en utilisant un mélange secret d’argile et de cendres (fichier audio).

En véritable artiste, il façonne également dans son atelier les manches de ses couteaux et de ses dagues dans des bois rares et précieux dont il s’est constitué un stock éclectique.

Un stock de bois rares et précieux
Un stock de bois rares et précieux
Le show-room et une partie de la production
Le show-room et une partie de la production

Si sa production de couteaux est celle qui demande le plus de compétences, Philippe Neige exerce aussi ses talents dans la production de ferronnerie artistique et décorative pour des particuliers et des architectes, comme des tableaux dont l’oxydation est définitivement figée et qu'il présente dans un show-room aussi accueillant que lui.

Parmi toutes ses qualités, il faut noter sa simplicité qui lui permet de partager sa passion avec ses visiteurs,
sa volonté de partager ses connaissances et son sens élevé de l’accueil qui lui a fait ouvrir une chambre d’hôtes.

Nous le remercions d’avoir choisi Illats pour poser son enclume et lui souhaitons la réussite de son entreprise.

Son site Internet : http://www.waibe.fr/sites/forgeron/


Les photos d'illustration de cet article sont issues de l'album consacré à Philippe Neige par l'association Mémoires et Patrimoines des Graves accessible depuis ce LIEN , incluant un fichier audio dévoilant quelques uns de ses secrets (depuis la photo 11).
La forge
La forge
Le fer rouge
Le fer rouge
L'enclume
L'enclume

 (© 2013 Jean-Michel Rossignol)